Hubert Valeri, ancien architecte, sculpte depuis une vingtaine d’années le tissu.

 

Il précise "qu’il fait du boutis qui est dans la tradition, mais pas dans le folklore" 

 

 

Un seul désir le guide : partager son expérience de la technique traditionnelle et son adaptation à notre temps en la propageant plus largement par les stages qu’il anime.

Hubert VALERI sera présent au salon du GEN'ie du Fil 2018.

Il y animera des stages.

Cliquez sur les clichés pour agrandir

« Mon boutis artisanal, du type “piqûre de Marseille “, est réalisé entièrement à la main, c’est un travail qui demande beaucoup de temps et de patience, et des techniques qui s’acquièrent au fil des ans. J’utilise des cotons traditionnels, dont la batiste, celle qu’utilisaient nos grand-mères ; elle est d’un entretien facile, et trouve sa place dans toute la maison, et pas seulement en décoration.

Un boutis ne possède ni envers, ni endroit,  ses 2 faces ont la même qualité de finition. L’éclairage joue avec les reliefs en créant des motifs d’ombre et de lumière, il traverse même le tissu, ce qui produit une perception fine et mouvante du dessin. Ce que l’œil caresse, le doigt y découvre des sensations particulières: une répétition des sillons parallèles, un bombé de motifs, le blousant des parties réservées, tout un univers de sensualité ».